Projet de réhabilitation socioéconomique des victimes des inondations à Yagma

1-Contexte

Le projet de réhabilitation socioéconomique des victimes des inondations à Yagma, fruit de la coopération entre l’ONG Help et le BMZ, est le troisième projet d’un processus de relèvement des populations sinistrées. En effet, en septembre 2009, une pluie diluvienne d’une forte intensité inhabituelle se déverse sur la capitale burkinabé et ses provinces. 

avoisinantes causant de nombreuses victimes et des dégâts matériels. Le gouvernement burkinabé, dans sa volonté d’assister ces sinistrés, aménage un nouvel espace, la trame d’accueil pour le relogement de la population en détresse. Malgré le constat de ces efforts Etatiques, deux ans après les inondations, la situation de la trame d’accueil reste peut reluisante en termes d’existence d’un minimum d’infrastructures éducatives, culturelle, économique etc. pour la survie d’une population vulnérable à majorité féminine. L’absence de ces fondamentaux vitaux suscite de la part de la population une demande d’assistance renouvelée à Help qui diligente un diagnostic participatif avec plusieurs sensibilités de la communauté afin de mieux apprécier les préoccupations soulevées et de trouver des réponses alternatives. Cette sollicitation soutenue par la mairie créera des conditions favorables à l’avènement du projet de réhabilitation socioéconomique des victimes des inondations à Yagma. La mise en œuvre de ce projet a duré de juin 2011 à avril 2013. A la fin de son exécution, l’heure est au bilan. 

 Les pages qui suivent tenteront de préciser l’état de mise en œuvre des activités et des difficultés rencontrées. Ensuite, nous aborderons la performance du projet et pour finir il sera question de faire une brève évaluation des acquis.

2-Objectifs

a-Objectif général

  • Améliorer la situation financière des populations sinistrées de la trame d’accueil de Yagma

b- Objectifs spécifiques

  • Assurer l’accès des populations de la trame d’accueil à des services sociaux et équipements de base ;
  • Faciliter l’apprentissage des femmes, des jeunes filles et jeunes garçons résidants sur la trame d’accueil de Yagma à un métier pour faciliter leur insertion socioprofessionnelle ;
  • Faciliter l’accès au financement des Activités Génératrices de Revenus aux groupements socioprofessionnelles

3-Résultats attendus

  • Resultat n°1 : L’accès des populations de la trame d’accueil de Yagma à des équipements et services de base est assuré ;
  •  Résultat 2 :Les femmes, les jeunes filles et les jeunes garçons résidents sur la trame d’accueil de Yagma ont appris un métier qui facilite leur insertion socio-professionnelle ;
  • Résultat 3 : L’accès au financement des AGR pour les groupements socioprofessionnels de femmes et les personnes ayant appris un métier, est facilité.

4-Bénéficiaires

Les populations sinistrées de la trame d’accueil de Yagma constituent l’ensemble des bénéficiaires du projet.

5-Activités réalisées

a-L’accès des populations à des services et équipements de base

L’accès des populations à des services de base était indispensable pour le développement social et économique de la population de la trame d’accueil. Plusieurs investissements ont été faits pour la population de Yagma. Ainsi, nous avons la réalisation d’un local de 27 tôles pour abriter la plate-forme multifonctionnelle dont nous avons bénéficié grâce à un partenariat avec l’association Managdbzanga.

Le projet a réalisé deux forages dont l’un pour le centre de formation professionnelle et d’animation socioculturelle et l’autre pour la communauté.

b-L’acquisition des infrastructures éducatives et socioculturelles

La trame est un nouvel espace dépourvue d’infrastructures essentielles pour assurer la formation professionnelle et l’animation socioculturelle des jeunes filles et garçons ; dont les lieux de résidence se situent à une vingtaine de kilomètre de Ouagadougou. En vue d’offrir ce minimum de norme sociale de vie, le projet a procédé aux investissements ci-après :

Ouvrages

Quantité

observations

Administration

1

4 bureaux, toilette +douche

salle polyvalente

1

 

Atelier de formation

2

 

Latrines à six (6) cabines pour élèves

1

 

Latrines à deux (2) cabines pour élèves

1

 

Box à dix(10) cabines pour la formation en électricité

1

 

Terrain omnisport

1

terrain de foot, sport de mains

Hangar + cuisine

1

 

Clôture +guérite

1

 

 

c-Le fonctionnement des structures éducatives et d’animation socioculturelle

Pour assurer le fonctionnement du centre de formation, le projet a procédé au recrutement des apprenants dont l’âge est situé entre 15 et 21 ans. Deux promotions de 140 jeunes apprenants bénéficient de la formation professionnelle. En fonction des besoins de filières exprimés pendant le recrutement, trois filières ont vu le jour notamment la coupe-couture, l’électricité bâtiment et la mécanique-cyclomoteur. En outre, le centre a reçu un paquet important de matériel technique et de mobiliers notamment les tables bancs, les chaises, les armoires, du matériel de sonorisation etc.

d-Le développement des thèmes transversaux

Deux catégories d’activités étaient à l’ordre du jour des prévisions relatives à la promotion de la santé des populations : nous avons le renforcement des capacités des structures associatives et la sensibilisation des populations locales sur les thèmes relatifs à la santé de la reproduction, l’hygiène et l’assainissement, la lutte contre le paludisme et le VIH/sida, les droits de l’enfant etc.

Tableau relatif à la formation des structures associatives

THEMES DEVELOPPES

Nombre de personnes/associations

 

femmes

hommes

total

Formation des structures associatives et leaders communautaires en santé de la reproduction

30

17

47

Formation des structures associatives et leaders communautaires en droits de l’enfant

26

18

44

Formation des enseignants de la trame en droits de l’enfant

18

19

37

Formation des structures associatives et leaders communautaires sur la lutte contre le paludisme

28

15

43

Formation de l’équipe du projet et un partenaire sur le GERME

2

4

6

 

104

73

177

 

Ainsi, le tableau ci-dessous nous présente la situation exhaustive des actions de sensibilisations au profit de plusieurs couches de la population :

Thèmes de formations 

Nombre de personnes

Enfants

Total

Femmes

Hommes

Causerie sur la PF

189

47

20

256

Conférence sur le cancer du col de l’utérus

218

33

17

268

Causerie sur les droits de l’enfant

196

68

9

273

Causerie sur le VIH-SIDA

64

32

15

111

Ciné-débat sur l’excision

61

12

9

82

Théâtre-forum sur les pires formes de travail des enfants

36

22

4

62

Conférence sur les violences faîtes aux femmes

150

2

7

159

Causerie sur le mariage civil

145

51

3

199

Ciné-débat sur les fistules obstétricales

16

7

10

33

Causerie sur la problématique de la vieillesse

26

0

0

26

Ciné-débat sur le VIH-SIDA

44

-

21

65

Théâtre-forum sur les violences faîtes aux femmes

125

29

51

205

Théâtre-forum sur le VIH-SIDA

120

19

46

185

Causerie sur l’hygiène familiale

81

24

4

109

Théâtre-forum sur l’hygiène familiale

164

13

0

177

Ciné-débat sur le VIH-SIDA

28

88

0

116

Causerie sur la vie associative

37

9

5

51

Causerie sur l’avortement

35

7

0

42

Causerie sur le paludisme

52

20

3

75

Conférence sur le mariage civil

133

30

22

185

Théâtre-forum sur l’espacement des naissances

129

36

 0

165

Théâtre-forum sur l’hygiène et assainissement

10

10

2473

2493

TOTAL

2059

559

2719

5337

e-Les activités à la carte

Plusieurs formations (femmes, jeunes filles et hommes déscolarisés ou non scolarisés dont l’âge est supérieur à 19 ans) dont les résultats peuvent être appréciés dans le tableau ci-dessous :

Nature de l’activité

Nombre de formation

Nombre de personnes

Nombre de jours

Hommes

Femmes

Jeunes filles

total

Formation en teinture bazin

3

0

40

2

42

18

Formation en teinture fil et tissage

6

0

53

7

60

36

Formation en savonnerie Kabakrou

2

0

30

 0

20

10

Formation en pommade corporelle

1

0

20

 0

20

5

Formation en savonnerie

2

0

33

0

33

10

Formation en technique d’embouche, ovine, bovine et caprine

1

25

5

30

5

Formation en technique améliorée d’élevage et de la volaille locale

1

5

37

5

27

10

Formation en tourteau d’arachide et piment enrichi

1

0

15

0

15

5

Formation en maroquinerie

1

10

0

0

10

10

Formation et recyclage en teinture fil et tissage

1

0

30

 0

30

10

formation en savonnerie de lessive et de toilette

1

0

25

0

25

3

Transformation de graines de néeré

1

0

15

0

15

5

Formation des femmes en extraction d’huile de neem et de fabrication de savon

1

0

16

4

16

6

Formation et recyclage en teinture fil et tissage Faso danfani

1

0

30

0

30

10

 TOTAL

22

40

349

18

407

143

 

6-Performance de la mise en oeuvre du projet

a-Atteinte des résultats/objectifs

Logique d’intervention

Indicateurs

Etat de mise en œuvre

Résultat 1 : L’accès des populations de la trame d’accueil de Yagma à des équipements et services de base est assuré

La mécanisation des opérations de mouture de céréales réduit de moitié le temps la mouture manuelle des céréales et les retards des filles à l’école

 

  • La mécanisation des opérations de mouture de céréales réduit de moitié le temps la mouture manuelle des céréales et les retards des filles à l’école

Au moins 5H de temps d’énergie électrique sont offertes chaque jour à la population de la trame d’accueil pour des services divers (recharge de batteries, soudure, électricité, mouture de céréales…)

 

- En moyenne 6h de temps d’énergie par jours 8h- 18h :

- 6429 personnes bénéficient de la mouture et des recharges de batteries

- Le centre de formation et le point de service sont alimentés en électricité par la plate-forme ;

Les jeunes de la trame d’accueil ont accès aux émissions de télévision 

 

 

  • La population de la trame d’accueil ont accès à 34 émissions télévisées (sport, films…) ;
  • Les horaires d’émission :

- 15 heures ou 18 heures

Deux forages permettant de desservir de l’eau potable à 600 personnes supplémentaires

  • Deux forages permettant de desservir de l’eau potable à plus de 100 ménages et 140 élèves du centre de formation soit au moins 1000 personnes supplémentaires

Résultat 2 : L´insertion socioprofessionnelle des femmes, des jeunes filles et des jeunes garçons résidents sur la trame d´accueil de Yagma est facilité

 

Une première promotion de 210 jeunes dont 60% de filles commencent une formation sur un métier de leur choix

 

  • Deux promotions de 140 apprenants ont commencé une formation de leur choix (coupe-couture, mécanique moto, électricité bâtiment)

Au moins 300 personnes dont 200 femmes bénéficient d’une formation de perfectionnement à la carte sur des activités génératrices de revenu

  • 407 personnes dont 367 femmes bénéficient d’une formation à la carte sur des activités génératrices de revenus

Au moins 4000 personnes ont bénéficié de connaissances sur au moins deux (2) thèmes transversaux (VIH/Sida, santé sexuelle et de la reproduction, hygiène et assainissement, droits humains, citoyenneté etc.

  • Plus de 5337 personnes ont bénéficié de connaissances sur au moins deux (2) thèmes transversaux (VIH/Sida, santé sexuelle et de la reproduction, droits humains, hygiène et assainissement etc.

Un complexe sportif permet à 3900 jeunes de pratiquer des activités sportives et de bénéficier de causeries éducatives sur l’éducation familiale et l’insertion socioprofessionnelle.

Un complexe sportif vient d’être achevé en fin avril et les jeunes pourront désormais pratiquer des activités sportives et bénéficier de causeries sur l’éducation familiale et l’insertion socioprofessionnelle

 

 

 

 

La responsabilité de gestion du centre est transférée à la mairie après la première année de fonctionnement soit au plus tard en décembre 2012

  • Plusieurs ouvrages (1 salle polyvalente, 1 administration de 4 bureaux, 4 salles de classes, 1 atelier, 2 latrines de 8 cabines etc.) caractéristique du centre de formation seront transférés à la mairie plus tard en avril 2013.

Résultat 3 : L’accès au financement de leurs AGR, pour les groupements socioprofessionnels de femmes et les personnes ayant appris un métier, est facilité

Un protocole est conclu avec une IMF pour exercer sur la trame d’accueil de Yagma

 

 

- Un protocole est conclu avec FINACOM pour le fonctionnement du point de service

Un point de service est opérationnel à Yagma 8 mois après le démarrage du projet

- Un point de service est actuellement opérationnel depuis le mois de juin

10 mois après la mise en service du point de service, au moins 400 personnes adhèrent et font des dépôts et au moins 100 femmes organisés en groupements bénéficient d’un crédit.

- 223 personnes ont fait des dépôts ;

- 407 personnes sont organisées en groupement dont 37 personnes bénéficient actuellement de crédits individuel grâce AGD/VIE MEILLEURE après 8 mois de mise en service du point de service

 

b-Effets spécifiques pour la situation des femmes, enfants et autres

La population de Yagma est une population à majorité féminine. Selon une étude de base menée par Helvetas à Yagma, les femmes représentent 51 % de la population total avec une prédominance plus accentuée entre 15 et 34 ans. Selon le genre, on observe que 55,34% des femmes sont sans niveau d’instruction et vivent dans des conditions de précarité. Il était donc nécessaire que l’approche globale de ce projet soit basée sur le genre afin de renforcer les capacités des femmes sur l’apprentissage des métiers pratiques.

L’objectif premier des formations à la carte consiste à libérer l’individu du joug de la pauvreté en lui donnant des possibilités de se valoriser par des activités génératrices de revenus.

Tableau relatif à la formation des bénéficiaires à la carte

 Ainsi, sur une population totale de 407 personnes bénéficiaires des activités à la carte, 86 % sont des femmes et 4% des jeunes filles contre 10% d’hommes. En dépit de l’absence d’un espace d’échange économique à Yagma et de la distance qui sépare les habitants à la ville, nous observons tout de même que les produits commerciaux dérivés des formations à la carte permettent de dynamiser la vie des femmes.

Le centre de formation professionnelle, en deux promotions, a recruté une centaine d’enfants issus des ménages vulnérables pour les formations en coupe-couture, électricité et en mécanique cyclomoteur. La situation de l’effectif des apprenants nous donne un total de 140 élèves dont 63 jeunes filles contre 77 jeunes garçons.

La plate-forme multifonctionnelle, grâce à ses multiples services notamment la charge de batterie, la mouture etc., donne des possibilités de temps libre aux femmes pour assurer l’éducation et les décharge de multiples corvées domestiques journalières. Compte tenu des couts de service social de la plate-forme qui défient toute concurrence sur la trame d’accueil, les femmes sont soulagées économiquement. En une année de fonctionnement, 6045 femmes ont bénéficié des services de la PTFM en mouture, en charge de batterie et en électricité pour la formation professionnelle des jeunes apprenants du centre.

La sensibilisation des populations de Yagma sur les thèmes transversaux était une des priorités du projet afin de lutter contre les maladies, promouvoir les droits des enfants et de la femme et des personnes vulnérables. Ainsi, au nombre de 2844 personnes ayant bénéficié de nos activités de sensibilisation, 2049 sont de sexe féminin contre 246 enfant et 549 hommes.

c-Durabilité des résultats du projet

La durabilité des résultats du projet suppose que l’investissement accompli par le projet soit bénéfique au groupe cible afin d’améliorer leurs conditions de vie sur les plans : social, économique etc. Sur cette base, le projet de réhabilitation a permis de démarrer la formation professionnelle des apprenants dans trois filières distinctes, gage d’un investissement sûr et durable pour ouvrir des perspectives meilleures, offertes à une population infantile désœuvrée et vulnérable.

L’accessibilité financière et la lutte contre la pauvreté passent aussi par les multiples formations dont les femmes, les hommes ont bénéficié. Le renforcement des capacités libère la femme de l’exclusion sociale, de la maladie et des difficultés d’intégration sociale.

Ainsi, la formation professionnelle des jeunes, à la carte et des associations sur les thématiques transversales restent le meilleur investissement dans le capital humain, économique et social. Elle permet aux groupes cibles du projet de retrouver leur identité et dynamisme économique, d’avant l’inondation.

 Les nombreuses infrastructures réalisées ont été respectueuses de la procédure de Help afin d’aboutir à la réalisation d’ouvrages respectant les normes requises et permettant une bonne optimisation des activités du projet, notamment la sécurisation des avoirs des populations à travers le point de service, le fonctionnement de la plate-forme multifonctionnelle et aussi de la promotion des activités socioculturelles et sportives faisant suite à la réalisation du plateau omnisport. Ces infrastructures seront rétrocédées à la mairie pour une gestion durable au profit des populations de Yagma.

En somme, les résultats du projet de réhabilitation, en termes de durabilité, peuvent être appréciés de plusieurs manières à la lumière du constat sur le terrain. Les actions du projet ont permis :

  • L’opérationnalisation des trois filières de formation ;
  • La formation des encadreurs pour dispenser les cours ;
  • La réhabilitation socio professionnelle des enfants sinistrés en générale et les jeunes filles de façon spécifique ;
  • Le renforcement des capacités des femmes vulnérables ;
  • L’organisation en association des femmes sinistrées de yagma ;
  • La dynamisation de l’activité économique de yagma ;
  • Le renforcement de la coexistence pacifique entre les différents arrondissements de Yagma ;
  • La valorisation de l’esprit d’entreprenariat ;
  • L’accroissement de l’esprit de civisme à travers le développement des thèmes sur les droits humains ;
  • La dynamique communautaire ;
  • L’allégement des tâches domestiques à travers la multiplicité des services ;
  • L’alimentation du centre en énergie ;
  • La création d’emploi pour les meunières ;
  • La responsabilisation des femmes à travers le comité féminin de gestion et le groupement songre-néeré ;
  • La résolution de la problématique de l’accès à l’eau ;
  • La promotion des activités socioculturelles ;
  • La sécurisation des ressources financières.

 

CONCLUSION

Le projet de réhabilitation socioéconomique des victimes des inondations à Yagma s’est fixé pour objectif d’améliorer la situation financière sinistrés de la trame d’accueil. Afin d’atteindre cette mission, plusieurs activités ont été réalisées durant vingt-deux mois de mise en œuvre. En effet, il était indispensable que la population bénéficie d’un minimum d’infrastructures socioéconomiques et d’équipements de base, de formations pour créer des conditions acceptables de vie.

La situation de la femme et des personnes vulnérables fut une préoccupation dans l’exécution des activités sur le terrain. Le projet se rejouit des efforts déployés en vue de consolider les bases d’un vrai relèvement des populations vulnérables.

 Ces acquis ont été engrangés grâce à un système de partenariat dynamique entre la commune de Ouagadougou, FINACOM, Manegdbzanga et les acteurs communautaires. Cette collaboration s’est basée sur la concertation et l’implication de tous les acteurs à tous les niveaux de l’exécution du projet.

 

Mot de la Directrice Pays de Help
La vision de Help est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de (...)