Ma voix, la santé des enfants

Au Burkina Faso, près d’un enfant sur 10 n’atteint pas son 5ème anniversaire
Ceci est dû à la barrière financière qui limite l’accès des ménages aux centres de santé.
Pourtant, l’exemption de paiement des soins pour les enfants de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes a déjà fait ses preuves.
Supprimer la barrière financière que constituent les paiements directs, peut sauver chaque année plus de 30 000 enfants et accroitre le PIB de 1% par an.
Sauver la vie des enfants et des mères burkinabé est non seulement possible, mais aussi abordable.
2 700 FCFA par enfant et par an seulement sont nécessaires, soit en tout 1,5% du budget de l’Etat.
Pour la santé des Burkinabé, il est impératif que les candidats aux élections présidentielles incluent dans leurs programmes, l’abolition de la barrière financière pour l’accès aux soins de la mère et de l’enfant.
Garantir l’accès aux soins de santé de base des enfants et leurs mères est un droit humain fondamental et gage d’un développement véritable !
A vous, candidats aux élections présidentielles et législatives, et décideurs politiques de demain, cette population vous parle.

Engagez-vous dès à présent à mettre en œuvre une politique garantissant l’exemption de paiement des soins pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

Pour visionner le spot, cliquez sur ce lien :

https://youtu.be/E90yRX_dVNg

Mot de la Directrice Pays de Help
La vision de Help est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de (...)