Domaines d’interventions

Help a toujours eu pour premier objectif le renforcement durable de la résilience des populations vulnérables dans les domaines suivants :

La santé : soutien au système de santé, travaux de recherche action et de plaidoyer pour l’accès des populations aux soins de santé notamment les enfants et les femmes

L´accès aux soins de santé est un autre domaine où Help a obtenu des résultats très encourageants à travers un projet de subvention des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes et allaitantes, que nous exécutons en collaboration avec la DRS du Sahel. Les DS de Dori et Sebba étaient, avant l´intervention, ceux avec les indicateurs en termes d´accès les plus bas du pays, et sont maintenant parmi les meilleurs en comparaison nationale. Avant, un enfant ne partait au centre de santé qu´une fois tous les deux ans, maintenant, il est amené en moyenne 3 fois par an, donc chaque fois qu´il est malade. Les accouchements assistés ont également augmenté d´environ 40% à 90% suite à la subvention à 100%.

Notamment sur ce projet, Help a mené une multitude de recherches scientifique pour que les résultats puissent servir pour le plaidoyer et le passage à l´échelle nationale. En résumé, on peut dire que Help a subventionné plus de 2 Millions de consultations et environ 3 634 354 400 (jusqu’en 2014)dépensés en 8 ans et ainsi contribué à diminuer la mortalité infantile dans les deux DS de 16%. Tout récemment, Help a participé à travers une coalition de dix ONG, dénommée « Ma voix, la santé des enfants » à un plaidoyer auprès des partis politiques pour le vote de loi de l’assurance maladie universelle dans laquelle est inclue, l’exemption de paiement de soins des enfants de moins de cinq ans. Fort heureusement, le 02 mars 2016, le Gouvernement du Burkina Faso, sous l’autorité du Président, a décidé en Conseil des Ministres, de la gratuité des soins chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes, des accouchements et des césariennes, et du dépistage des cancers du sein et de l’utérus, à compter du 2 avril 2016 . Le chronogramme de mise en œuvre de ces mesures a été adopté en conseil des ministres le 16 mars 2016. Et depuis le 2 avril 2016, la mise en œuvre de cette gratuité est effective dans trois régions à savoir le Sahel, le Centre et les Hauts-Bassins.

 

La nutrition : dépistage et prévention de la malnutrition, appui au passage à l’échelle des stratégies nationales, prise en charge en interne de la malnutrition aiguë sévère avec complications, réhabilitation et équipement de structures hospitalières

Dans le domaine de la nutrition, l’ONG mène des activités de prévention, de dépistage et traitement des enfants malnutris ; et appuie le passage à l’échelle des stratégies nationales en matière de nutrition. En plus de la prise en charge médiale au CRENI de Sebba, l’ONG HELP conduit des projets de lutte contre la malnutrition. Help appuie depuis 2012 le CRENI de Sebba et l’ensemble des districts sanitaires pour le passage à l’échelle de la PCIMA. Help fait aussi partie du Groupe PTF Nutrition et de ses sous-groupes PCIMA et Plaidoyer, du groupe accessibilité financière, du groupe des PTF Santé et, à travers celui-ci, des Commissions Techniques Financement de la Santé et SNIS, et participe aux rencontres d’OCHA. Il est régulièrement invité à prendre part aux rencontres périodiques du conseil national de sécurité alimentaire (CNSA) et aux travaux du conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), et à plusieurs rencontres sectorielles organisés par le Ministère de la Santé. La section nutrition bénéficie de l’implication des acteurs clés dans les activités de prévention, dépistage, de sensibilisations et de prise en charge. Ce sont environ663 576 600 F CFA qui ont été dépensés pour la mise en œuvre des activités, depuis 2012.

 

La sécurité alimentaire : aide alimentaire, appui à la production agricole (CESD/DRS), FDS, intrants agricoles, équipements, formations), mise en place de stocks de sécurité et de banque de céréales), système d’alerte précoce

Depuis 2008, Help a accumulé de l’expérience dans les actions visant l’accroissement de la production agricole par la récupération des terres dégradées, la fixation des dunes, l’utilisation de semences améliorées, et a aidé à la mise en place de stocks de sécurité tout en appuyant la réhabilitation du cheptel et l’installation de jardins maraîchers. En plus de cela, des études d’impact environnemental ont été conduites pour assurer un appui conseil en vue d’instaurer des pratiques respectueuses de l’Environnement au niveau des producteurs.

Aussi, pour faire face aux crises alimentaires successives, Help à travers des projets d’aide alimentaire, a permis les distributions gratuites de céréales, les ventes des céréales à prix social, la mise en place de stocks de sécurité, la formation de structures de gestion, la distribution de cash, le déstockage d’animaux et la distribution de semences améliorés. La somme de 1 146 000 000 F CFA a permis la mise en action des activités.

 

Les moyens d’existence : production agro-sylvo-pastorale, formation professionnelle, promotion des PME/PMI, développement d’AGR

Help a construit, équipé et appuyé le fonctionnement du Centre municipale de formation artisanale pour les jeunes. Pour donner des perspectives aux jeunes, Help a ensuite construit et équipé un centre polyvalent de formation professionnelle sur la trame d´accueil de Yagma, qui a été par la suite confié à la gestion de la mairie. Ensuite, l’ONG a construit et appuyé le fonctionnement d´une agence de microfinances. Permettre à la population de bénéficier de revenus et subvenir à leurs besoins était un des objectifs que Help visait. Ainsi donc, l’ONG a appuyé la réalisation d’activités génératrices de revenus et la réalisation d´une plateforme multifonctionnelle au profit des habitants de la trame d’accueil de Yagma. En plus des réponses apportées à tous ces problèmes, Help s’est évertué à trouver une solution au problème d’accès à l’eau potable, véritable préoccupation des habitants de Yagma. C’est dans ce sens que Help a permis la réalisation d´un forage. Le coût de toutes ces actions était de 370.000.000 FCFA, dont 175.000.000 pour le Centre de formation.

 

 

Les urgences humanitaires : prévention des risques de catastrophe, premiers secours (distribution de kits d’urgence, distribution de rations alimentaires sous formes diverses rations sèches, coupons alimentaires, cash, construction d’abris temporaires et définitifs, Wash en situation d’urgence, énergie domestique et environnement en situation humanitaire, réhabilitation socioéconomique

Help a accompagné les victimes des inondations du 1er septembre 2009 avec la reconstruction de 900 maisons avec des techniques adaptées. Pour donner des perspectives aux jeunes, Help a ensuite construit et équipé un centre polyvalent de formation professionnelle sur la trame d´accueil de Yagma, qui a été confié à la gestion de la mairie par la suite. Ce sont au total environ 837 000 200 F CFA qui ont été investis dans ces activités.

Concernant l´appui aux réfugiés Help inclut depuis le début les populations hôtes de la région du Sahel dans son assistance, avec l’appui financier du HCR. Les actions menées dans les domaines des abris temporaires, du WASH (mise en place de systèmes AEP/AEPS), des articles non alimentaires, de l’environnement et de l’énergie, visent l’amélioration des conditions de vie des réfugiés maliens. Les réfugiés sont installés dans les camps de Goudébou, Mentao et Saag Nioniogo. Actuellement, l´appui est concentré sur la protection de l´environnement et la promotion des sources d´énergie durables. 597.949.485 FCFA ont permis la réalisation de ces appuis depuis janvier 2013.

 

Le Wash : distribution d’eau potable, construction d’infrastructures hydrauliques, forages château d’eau, distribution de kits d’hygiène, construction de latrines et de douches, activités de sensibilisation sur l’hygiène et l’Assainissement

A travers son projet « Promotion de l’hygiène et de l’assainissement su la trame d’accueil » de Yagma, Help a permis aux sinistrés des inondations du 1er septembre 2009 de bénéficier de formations sur les règles d’hygiène et d’assainissement. Aussi, de nombreuses activités de sensibilisation (théâtres-forums, caravanes de sensibilisation, émissions et spots radiophoniques, visites à domiciles, séance de démonstration, cours d’hygiène dispensés aux écoliers, formations diverses) ont permis de sensibiliser un grand nombre de personnes au sein de la population de Yagma. Ce sont au total 65.000.000 millions de F CFA qui ont été utilisé pour mener à bien le projet.

 

Mot de la Représentante Pays de Help
Sa vision est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de pauvreté (...)