Sécurité alimentaire : Help promeut les techniques de récupération des sols dégradés au Nord
Publiée le 4 novembre 2020

Partir d’un sol abandonné et inapte, qui produisait à peine 200 kg à l’hectare pour récolter entre 1 200 et 1 500 kg par ha, c’est devenu une mission possible ! Le producteur modèle Harouna ZALLE de Saye, localité située à une cinquantaine de kilomètre de Ouahigouya, dans la commune de Bassi l’a démontré le 22 octobre 2020 au cours d’une visite commentée dans son champ. Il fait partie des 1 987 producteurs ayant bénéficié de l’appui de Help, à travers le Projet de renforcement de la résilience au Yatenga et au Zondoma (PARYZ), exécuté avec le soutien financier du Ministère allemand des affaires étrangères et de l’accompagnement technique de ses partenaires locaux.

 

« Dans les années passées, lorsqu’on semait, on ne pouvait récolter que des miettes du fait de la dégradation avancée des sols. Avec l’accompagnement de Help, nous avons appliqué avec succès un paquet technologique agricole ». Ainsi, se réjouissait le producteur modèle de Saye, Harouna ZALLE au cours d’une visite commentée organisée le 22 octobre 2020par le Projet de renforcement de la résilience au Yatenga et au Zondoma (PARYZ) de Help dans son champ qui suscite beaucoup d’admiration du fait des résultats atteints en termes de rendement. Dans la même lancée, Moumouni Pascal OUEDRAOGO, un autre producteur modèle de Oula dans le Yatenga, a encore séduit de par la physionomie de son champ qui confirme l’efficacité des technologies agricoles promues. « Cela fait plusieurs années que j’avais complètement abandonné mon champ car il était devenu improductif », avance-t-il. « Mais quand j’ai suivi l’itinéraire technique promues par Help, le sol s’est régénéré. C’est désormais un champ récupéré que je ne suis plus prêt à abandonner. En poursuivant avec les bonnes pratiques agricoles, ma famille ne manquera plus de quoi manger à sa faim », espère M. OUEDRAOGO. C’était à l’occasion d’une série de 6 (six) visites commentées tenues du 22 au 28 octobre 2020 dans les champs de producteurs modèles des communes de Oula et Koumbri dans la province du Yatenga, Lèba et Bassi dans la province du Zondoma .

Le PARYZ est mis en œuvre depuis octobre 2018 dans 06 communes des deux provinces (Yatenga et Zondoma) affectées particulièrement par la crise alimentaire dans la région du Nord grâce à l’appui financier du Ministère allemand des affaires étrangères. Il œuvre à la préservation des moyens d’existence des ménages affectés par l’insécurité alimentaire, à l’amélioration de la résilience des jeunes défavorisés à travers la diversification des sources de revenus, à l’accroissement de leur pouvoir d’achat et de l’état nutritionnel des enfants de 0-5 ans. A travers ces multiples actions, Help entend contribuer à l’accès aux aliments et au relèvement précoce de 42 700 ménages en phase d’insécurité alimentaire sous pression, en crise et en urgence. Pour renforcer la préservation des moyens d’existence des populations ciblées, le projet a appuyé 1 987 producteurs dont 1 071 en 2019 et 916 pour cette année 2020.

Chacun des 1 987 producteurs a bénéficié d’un paquet technologique d’appui pour produire sur une surface minimale de ½ hectare. Cet appui se compose d’un kit de matériel de Conservation des eaux et des sols/Défense et restauration des sols (CES/DRS) pour la mobilisation des moellons dans les carrières et la construction des ouvrages, de 3 voyages de moellons de 7m3 pour l’aménagement de la parcelle d’exploitation en cordon pierreux, de 10kg de semences de variétés améliorées de céréales (6 kg de Sorgho/Mil) et de légumineuse (4 kg de Niébé). Outre cela, 4 sacs de 50 kg de ciment ont été offerts pour la stabilisation d’une fosse fumière dans l’optique de produire et de d’utiliser la fumure organique. En vue d’aider les producteurs à se familiariser davantage avec les bonnes pratiques agricoles, 2 formations sur les techniques d’aménagement agricoles, le compostage et l’utilisation de la fumure organique leur ont été dispensées. Toutes ces actions ont été menées en collaboration avec les partenaires opérationnels de Help que sont la Fédération nationale des groupements naam (FNGN), les Directions provinciales en charge de l’agriculture et les autorités locales de la zone d’intervention du PARYZ.

Par l’entremise des visites commentées, le chef du projet, Mahamadi BELEM et son équipe ont pu diffuser les bonnes pratiques de production auprès de plus de 342 producteurs réunis dans six (6) champs modèles. Toute chose qui va contribuer à optimiser la production agricole de la campagne à venir. Désormais, les producteurs qui ont bien suivi avec succès l’itinéraire technique recommandé sont devenus des ambassadeurs de la technologie agricole promue auprès de leurs pairs. Chacun de ces producteurs modèles a bénéficié d’une prime de 15 000 F CFA et de 2 sacs de 50kg d’engrais pour appuyer sa production en microdose pour la campagne agricole à venir.

Au départ, j’ai eu peur du changer de méthode de travail. Malgré le peu d’efforts fournis en suivant avec prudence les conseils des techniciens agricoles, je suis parvenu à des résultats assez satisfaisants, même si ce n’est pas à la hauteur des productions visitées », explique un producteur de Oula du nom de Issa SAWADOGO. « J’ai même semé tardivement les semences reçues du projet. J’ai testé et j’ai vu. La différence est nette avec les autres cultures que j’ai emblavées parallèlement. L’année prochaine, les visites commentées se feront dans mon exploitation car je m’investirai mieux pour ‘’battre’’ le producteur modèle de ma localité en termes de rendement afin que Help sache que la technologie diffusée est convaincante et nous est très bénéfique ». C’est le défi lancé par M. SAWADOGO face au producteur modèle de Oula pour la campagne prochaine. Wait and see !

 

 

 

Mot de la Directrice Pays de Help
La vision de Help est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de (...)