Lutte contre COVID-19 : Help veut outiller près de 603 acteurs du monde sanitaire
Publiée le 10 octobre 2020

Help appuie le gouvernement burkinabè dans la lutte contre la COVID-19 depuis l’apparition des deux premiers cas à Ouagadougou le 09 mars 2020. Pour contribuer à sonner davantage la remobilisation de la population replongée dans les vieilles habitudes ‘’avant-COVID’’, Help a mis en place des projets d’urgence pour la prévention et la lutte contre la COVID-19 au Burkina Faso. Ces projets visent à accompagner la région du Centre-Nord, du Nord, du Centre, de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-Bassins dans la riposte contre la pandémie. Dans le cadre de l’opérationnalisation desdits projets, l’ONG prévoie renforcer les capacités d’environ 603 acteurs hospitaliers et communautaires de ses zones d’interventions dans la prévention et la prise en charge des patients de la COVID-19. C’est au district sanitaire de Dafra que le coup d’envoi de cette série de formations a été donné. Du 05 au 09 octobre 2020, ce sont au total 108 agents de santé, animateurs communautaires et superviseurs qui sont déjà aguerris dans la prévention, le contrôle et la prise en charge de la pandémie de la COVID-19 à Bobo-Dioulasso, à Dédougou, à Ouahigouya et à Kaya.

La page COVID-19 est encore loin d’être tournée au Burkina Faso au regard de l’évolution actuelle de la pandémie. Les rebonds de ces derniers jours portant le nombre total de cas confirmés à 2 222 à la date du 05 octobre 2020 rappellent la nécessité d’apprendre à vivre avec la maladie dans le respect des mesures-barrières tout en décentralisant la prise en charge des patients infectés. L’explosion du nombre de cas confirmés à hauteur de 193 le 11 septembre dernier, tous de transmission communautaire dont 189 à Bobo Dioulasso et 04 à Ouagadougou est interpellatrice et invite à plus de rigueur dans la prévention et la prise en charge de cette pandémie.

Prenant la mesure de la situation, Help, avec le soutien financier du Ministère allemand des affaires étrangères et de l’UNICEF, accompagne la région du Centre-Nord, du Nord, du Centre, de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-Bassins dans la lutte contre cette pandémie à travers la mise en œuvre de projets d’urgence pour la prévention et la lutte contre la COVID-19 d’août à janvier 2020. Ces projets, dans leurs grandes lignes, entendent œuvrer à renforcer la résilience du système de santé à la COVID-19 pour la continuité des services de soins de santé et de nutrition à travers des formations sur la prévention et le contrôle de l’infection, des dotations en équipements médicotechniques et en kits Wash, des réhabilitations Wash... Ces projets s’investissent également à apporter une assistance humanitaire au profit des personnes déplacées internes et des populations hôtes, à mettre en place des filets sociaux pour aider les acteurs du secteur informel impactés par la maladie à rebondir, à dérouler une campagne de communication de masse pour le changement de comportement en faveur de la lutte contre la COVID-19.

C’est dans cette veine que 30 prestataires de santé du district de Dafra, à Bobo-Dioulasso, dans les Hauts-Bassins, ont bénéficié d’une session de formation sur la prévention, le contrôle et la prise en charge des patients de l’infection au coronavirus du 05 au 07 octobre 2020. Durant ces deux jours, des modules sur les généralités, les règles de prévention et le contrôle de l’infection pour la lutte efficace contre la COVID-19 en milieu communautaire et hospitalier ainsi que les principes de bases de la prise en charge des patients ont été développés. A la suite, 78 membres de 11 Organisations à base communautaire d’exécution (OBCE) recrutées pour la conduite des activités de sensibilisation contre la COVID-19 dans les zones d’intervention des projets ont été formés les 07, 08 et 09 octobre à Dédougou, Ouahigouya et Kaya. Ils se sont familiarisés avec les règles de prévention et de contrôle de l’infection pour freiner la propagation de la COVID-19 en milieu communautaire ainsi que les principes, les approches et les techniques de communication pour le changement de comportement en vue de réussir leur intervention sur le terrain. Les animations toucheront près de 400 000 personnes par mois dans les régions d’intervention.

Pour le responsable de la planification du district sanitaire de Dafra, David Hyla, un des bénéficiaires de la formation de Bobo-Dioulasso, cette initiative de Help est salutaire du fait qu’elle va contribuer à améliorer les connaissances des agents de santé déjà engagés sur les fronts de la riposte contre la pandémie de la COVID-19. « Ces genres d’actions sont à perpétuer afin que l’ensemble du personnel du district puisse bénéficier de ces formations pour améliorer la prise en charge des patients de la COVID-19 », a-t-il souhaité.

D’octobre à novembre 2020, ce sont au total 603 acteurs de l’univers sanitaire qui bénéficieront des renforcements de capacités dans l’optique d’améliorer la qualité des prestations de soins offerts aux populations d’une part, et d’impulser l’adoption et le maintien de comportements ‘’anti-COVID’’ en vue de stopper la propagation du coronavirus.

                       

 

Mot de la Directrice Pays de Help
La vision de Help est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de (...)