Des Agents de Santé à Base Communautaire (ASBC) à l’école de l’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant
Publiée le 30 mai 2017

Financé par l’UNICEF, le projet « Diffusion du Paquet Intégré des Services d’ANJE » (DiPISA), a pour but de réduire la prévalence de la malnutrition dans les districts sanitaires de Dori et Sebba. Afin d’atteindre ce but, des activités sont mises en place dont des sessions de recyclage et de renforcement des capacités de ses partenaires terrain sur l’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE).

Les Agents de Santé à Base Communautaire (ASBC) sont des auxiliaires et des relais locaux dans le système de santé au Burkina. Ils ont entre autres rôles, celui de contribuer à la lutte contre la malnutrition. A cet effet, outre le travail de dépistage et de référence des enfants malnutris, ils fournissent des informations et des conseils aux femmes enceintes, aux mères d’enfants de 0 à 6 mois et aux mères d’enfants de 6-23 mois sur l’importance et les avantages des poudres de micronutriments (MNP) pour la prévention des carences en micronutriments, sur les notions spécifiques en WASH et sur le nouveau calendrier vaccinal au Burkina. Ces ASBC assurent ce conseil à travers des cellules de 15 femmes qui sont appelées des Groupes d’Apprentissage et de Suivi des Pratiques d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (GASPA).

Intermédiaires entre le système de santé, ses partenaires et la population, les ASBC jouent un rôle prépondérant dans la mise en œuvre de l’ANJE ; il est donc très important qu’ils aient les bonnes informations et les bonnes techniques de communication pour booster un véritable changement positif de comportement au sein de la population. Ainsi, du 7 au 26 avril 2017, 332 Agents de Santé à Base Communautaire (ASBC) de 104 villages dans les provinces du Seno et du Yagha ont bénéficié d’informations et d’outils en vue d’améliorer leurs connaissances et leurs savoir-faire en animation sur les services d’ANJE.

Des ateliers de formation terrain ont été animés par les agents de santé en présence de l’équipe Help basée. Mises en scène de cas pratiques, jeux de rôles, brainstorming, boîte à images ont donc été généreusement utilisés à cet effet à la grande satisfaction des participants : « Nous remercions l’ONG Help d’avoir initié cette session de recyclage qui nous a permis de nous remettre à niveau et d’outiller les nouveaux ASBC sur l’ANJE. Nous sommes vraiment heureux de cette collaboration », nous a confié M. KAFANDO, ASBC de Bangataka, résumant chaleureusement la belle collaboration entretenue avec Help.

C’est sur une note de remerciement et d’encouragement à poursuivre leur dévouement à la noble cause de volontariat en faveur de la santé des femmes et des enfants que cette session de formation a pris fin. La fin d’une formation bien-sûr, mais aussi et surtout le début d’un intense travail sur le terrain car, comme les bénéficiaires eux-mêmes l’ont dit, « Le but visé par tous est la bonne santé des femmes et enfants dans les villages ».

 

Mot de la Directrice Pays de Help
La vision de Help est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de (...)